• English
  • Français
  • Italiano
  • Español
Betharram
Vous êtes ici :Accueil / NEF / NEF 2016 / Nouvelles en Famille - 14 juillet 2016 / Signes de Miséricorde
11/07/2016

Signes de Miséricorde

Visite aux mineurs de la maison d’arrêt d’Abidjan

Visite aux mineurs de la maison d’arrêt d’Abidjan

Le mardi 7 juin 2016, la communauté d'Adiapodoumé a rendu une visite aux mineurs de la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA). Cette visite initiée par le supérieur de la communauté, le P. Sylvain Dansou scj, s'inscrit dans la dynamique de l'année de la miséricorde telle que voulue par le saint Père, le Pape François.

En engageant les chrétiens dans la pratique de la miséricorde, le dessein du pape était que nous fassions l’expérience de l’amour de Dieu qui console, qui pardonne, et donne l’espérance. Pour nous, Africains vivant en terre ivoirienne, la visite aux mineurs de la MACA est tout un symbole. En effet, aujourd’hui l’État de Côte d’Ivoire fait face à un phénomène sécuritaire sans précédent, avec en première ligne les adolescents de 10 à 16 ans. Qualifiés malheureusement de « microbes », ces mineurs se font les maîtres des rues de la capitale économique. Armés d’armes blanches (machettes, couteaux, pieds de biches et autres outils), ils agressent froidement les riverains sans états d’âmes. Une fois mis aux arrêts, ils se retrouvent en prison sans une véritable assistance des parents. L’État essaie de suppléer tant bien que mal et de les sauver de la délinquance.

Consciente que ces enfants ont eux aussi besoin, au-delà de leurs forfaits, d’une seconde chance, la communauté d’Adiapodoumé, à l’issu de ce temps de carême 2016, a éprouvé le besoin d’aller rencontrer ces derniers dans l’antre de la MACA afin de leur manifester la chaleur de notre amour et leur dire que tout est encore possible malgré ce qu’ils ont bien pu faire de mauvais à cet âge. N’est-ce pas là tout le sens même de cette année sainte ? Qui consiste à éprouver fortement en nous la joie d’avoir été retrouvés par Jésus, qui comme le Bon Pasteur est venu nous chercher parce que nous étions perdus. Pour des questions administratives, sécuritaires et judiciaires, toute la communauté n’a pu effectuer le déplacement ; ainsi c’est forte d’une délégation de 6 membres (le P. Sylvain Dansou scj et le P. Vincent Worou scj, les frères Yelouwassi Abib et Hippolyte Yomafou, les postulants Kouamé Emeric et N’Guetta Fulgence) que la visite a pu se faire.

MACA

Reçus par les responsables en charge des mineurs, nous avons eu droit à une visite des lieux afin de nous imprégner des réalités carcérales. Nonobstant ces réalités un peu difficiles pour les mineurs (dîner à 16h et fermeture des dortoirs à 16h30 jusqu’au lendemain 7h), nous avons pu constater une bonne prise en charge par l’État de ces enfants. Des cours d’alphabétisation, de jardinage, de couture, d’élevage et autres jeux éducatifs sont initiés par l’État à travers ses services sociaux afin de remodeler ses mineurs en vue d’un meilleur retour dans la société. Tour à tour quatre membres de la délégation ont pu prodiguer des conseils à ces jeunes détenus (au nombre de 76 dont 8 filles et 68 garçons). Le P. Sylvain s’est voulu fraternel en invitant les jeunes à un sursaut. Il a fait savoir à ces derniers que rien n’était perdu pour eux, et que tous nous pouvons commettre des erreurs, mais l’essentiel est d’en prendre conscience, de faire son mea culpa et de rebondir pour donner un sens à sa vie. Le P. Vincent a mis l’accent sur la chance qu’ils ont à être encore jeunes, ainsi tout est encore possible. Le F. Abib se voulant optimiste a invité les jeunes à chérir leur liberté qui est un don de Dieu, ainsi les engage-t-il à la recouvrer le plus rapidement, mais cela passe par un meilleur comportement durant le temps d’observation. Le frère Hippolyte, natif d’un quartier précaire d’Abidjan comme certains détenus, a invité les jeunes à être des champions en se battant pour se sortir de cette catégorisation car en eux se trouve un champion. Ce temps de partage et d’échange s’est achevé par la belle prière du Notre Père, reprise mot à mot par nos hôtes du jour à la suite du P. Sylvain.

Au terme de cette visite, la délégation a étendu son cœur, celui de toute la famille Bétharramite, à travers un geste concret comme voulu par le Pape, traditionnellement nommé œuvre de la miséricorde, mieux comme le fruit de notre effort de carême. Ce sont des vêtements collectés auprès des frères de la communauté, des paroissiens de saint Bernard et amis de la communauté, des sacs de riz, huiles et sucres qui ont été remis en guise de dons pour les mineurs de la MACA. Le P. Sylvain en mot de fin a fait la promesse d’autres visites aux responsables du centre de détention.

Hippolyte Yomafou scj

Actions sur le document

« Juillet 2024 »
Juillet
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
NEF

Logo NEFNEF, NOUVELLES EN FAMILLE

La Nef est le bulletin officiel de la Congrégation du Sacré-Cœur de Jésus de Bétharram.
La rédaction est sous la direction du Conseil général.

Pour lire la NEF, vous pouvez consulter la section appropriée du site, qui contient également les archives des dernières années.

Ci-dessous les trois derniers numéros de la NEF ...